Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,878
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 13:33 13 h 33 min
DRC
3,259
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 13:33 13 h 33 min
DRC
537
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 13:33 13 h 33 min
DRC
82
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 13:33 13 h 33 min

Le Procès Kamerhe

Suivez tout en temps réel.

Le Procès Kamerhe

Le 11 mai 2020 s’ouvre à Kinshasa un procès historique où le Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi est poursuivi aux côtés de deux autres accusés, l’homme d’affaires libanais Jammal Samih et le fonctionnaire à la présidence congolaise, Jeannot Muhima Ndoole. Pour vous aider à mieux comprendre et suivre cette affaire, la rédaction de POLITICO.CD a mise en place cette plateforme. Du début de l’affaire, à l’arrestation et l’inculpation de Vital Kamerhe en passant par les enjeux politiques et le déroulement du procès... retrouvez tout, en exclusivité, grâce au premier média d’information politique en République démocratique du Congo.

PUBLICITÉ

Direct du Tribunal

Pierre Kangudia au procès Kamerhe: « tout passait par le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat »

Intervenant ce jeudi 04 juin 2020 en tant que témoin sur le procès de 100 jours, l'ancien ministre de budget, Pierre Kangudia se dit surpris d'apprendre qu'il y avait une coordination qui supervisait le programme de 100 jours. "Je ne savais même pas qu'il y avait une équipe de supervision avant la tenue de ce procès", dit le témoin Pierre Kangudia, ancien ministre du Budget, alors que Vital Kamerhe l'a cité comme faisant partie de l'équipe de supervision du programme de jours du Chef de l'Etat. Il affirme que Vital Kamerhe avait neutralisé le gouvernement par sa lettre officielle pour toute sortie de fonds. "Il y avait une lettre officielle qui avait neutralisé le gouvernement. Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se referrer au directeur de cabinet du Chef de l'Etat" Et de poursuivre: " "tout passait par le...

Procès Kamerhe: des comparutions explosives attendues ce jeudi

Les juges et les avocats viennent de terminer leur mise en place ici à la prison centrale de Makala, où a lieu la quatrième audience du procès de Vital Kamerhe et ses deux autres co-accusés, dont l'homme d'affaire libanais, Jammal Samih et le fonctionnaire à la présidence Jeannot Muhima. Après une audience épique, cette nouvelle audience est attendue au tournant. Plusieurs témoins seront appelés à la barre, notamment les membres du comité de gestion du programme de 100 jours, mais également d'anciens ministres et responsables de la chaîne des dépenses en RDC. Il y a également l'épouse de Vital Kamerhe qui a été convoquée comme renseignante, tout comme son cousin, Daniel Kingi, homme clé de l'affaire. Mercredi, Vital Kamerhe a vu Justin Bitakwira, ancien ministre du développement rural, et Michel Ngongo, Directeur général du Contrôle des marchés publics, le...

RDC: Le marché accordé par Kamerhe à Husmal SARL n’a pas reçu d’autorisation

Michel Ngongo, directeur générale de la Direction de contrôle des marchés publics, a revelé ce mercredi au procès de Vital Kamerhe que le Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi n'avait pas reçu l'autorisation de son organisation pour octroyer un deuxième marché à l'homme d'affaires libanais Jammal Samih. https://twitter.com/LitsaniChoukran/status/1268227233988083714 Selon M. Ngongo, la Direction général de contrôle de marchés publics (DGCMP) a reçu une lettre de Vital Kamerhe demandant un avis de non objection pour un marché de maisons préfabriquées, à confier cette fois à Husmal SARL, mais appartenant toujours à l'homeme d'affaires Jammal Samih. Cependant, cette demande n'a jamais été accompagnée de contrat; ce qui a poussé l'organisation de régulation à refuser cette demande. Vital Kamerhe est accusé d'avoir détourné somme de plus de 2 millions destinée à la société Husmal Sarl pour la construction de...

RDC: La Direction des marchés n’a jamais accordé son avis au marché de 57 millions à Samibo

Le Directeur général de la Direction général de contrôle des marchés publics, Michel Ngongo, a démenti l'octroi d'un avis de non objection de ses services au marché ayant entraîné le paiement de 57 millions de dollars américains à la société SAMIBO; ce qui remet en cause l'existence d'un contrat entre l'Etat congolais et la société de Jammal Samih, comme l'affirmait Vital Kamerhe. Michel Ngongo a annoncé qu'il a reçu des menaces des morts s'il ne témoignait pas pour "l'un ou l'autre" accusé. Avant lui, l'ancien ministre congolais du développement rural, Justin Bitakwira, a été convoqué à la barre. Accusé par Vital Kamerhe d'avoir signé le contrat ayant entraîné le paiement de 57 millions de dollars à la société SAMIBO, Bitakwira simplement démenti cette information. "Il n'y a ni contrat, ni avenant", affirme-t-il, faisant savoir qu'un contrat a été signé...

RDC: A la barre, Bitakwira contredit Kamerhe, « il n’y a pas de contrat, ni d’avenant signé »

L'ancien ministre congolais du développement rural, Justin Bitakwira, a été convoqué à la barre comme témoin dans le procès de Vital Kamerhe et deux autres co-accusés. L'ancien ministre, accusé par Vital Kamerhe d'avoir signé le contrat ayant entraîné le paiement de 57 millions de dollars à la société SAMIBO, a simplement démenti cette information. Justin Bitakwira a démenti l'existence d'un contrat ou d'un avenant pour le paiement de 57 millions de dollars à la société de Jammal Samih. "Il n'y a ni contrat, ni avenant", affirme-t-il, faisant savoir qu'un contrat a été signé en 2018, avant d'être remis en cause. Il y eu ensuite un projet d'avenant, mais celui-ci n'a jamais été validé par la Direction générale de contrôle de marchés publics. L'ancien ministre révèle par ailleurs qu'il a été "déchargé" du dossier depuis le "3 mars 2019", sur...

RDC: Vital Kamerhe, « j’ai des problèmes respiratoires graves »

Vital Kamerhe a révélé au tribunal qu'il souffre des problèmes respiratoires graves, affirmant qu'il tient parce qu'il "refuse" de faire du théâtre. Le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi était aux prises avec le ministère public qui lui demandait alors de fermer les boutons de son blouson. "Habillez-vous correctement", a dit le Procureur congolais à Vital Kamerhe. "Je ne fais pas exprès. Je dois prendre l'air; je souffre des problèmes respiratoires graves. C'est parce que je refuse de faire du théâtre que je n'en parle pas. Sinon, vous alliez me voir dans tous les états", a rétorqué le président de l'UNC. Vital Kamerhe s'était, en effet, plaint des problèmes de santé au début de sa détention qui est intervenue depuis le 8 avril dernier. Ses avocats avaient notamment demandé une libération provisoire à ce sujet.

RDC: Jammal Samih avoue avoir « donné » une parcelle à Daniel Massaro pour une valeur de 100.000 USD

Jammal Samih affirme qu'il ne connaît pas Soraya Mpiana, la belle-fille de Vital Kamerhe, dont il est accusé d'avoir confié une parcelle dans le but d'obtenir le marché dans le cadre du programme de 100 jours. Cependant, l'homme d'affaires libanais admet avoir remis une parcelle à "Daniel", faisant allusion à Daniel Shangalume Nkingi, neuve de Vital Kamerhe. Il explique en effet que "Daniel" est une ami à ses enfants avec qui il a souvent travaillé. Ce don, explique-t-il, c'était dans le but de le remercier des affaires qui n'ont aucun lien avec l'affaire de 100 jours. https://twitter.com/LitsaniChoukran/status/1268194524972662784 Convoqué d’abord par le Parquet général près de la Cour d’appel de Kinshasa/Matete, mardi 14 avril 2020 dans le cadre des enquêtes sur les travaux de 100 jours du programme d’urgence du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, ce parenté au directeur...

Débrief du procès VK: les révélations de l’audience de ce lundi 25 mai

Le contexte de l’audience Vital Kamerhe, directeur du président Félix Tshisekedi est poursuivi trois fois pour corruption et détournement de deniers publics, notamment aux côtés de l'homme d'affaires libanais Jamais Samih et du fonctionnaire à la présidence congolaise Jeanot Muhima. Kamerhe et Jammal sont détenus en prison. La première journée du procès, tenue le 11 mai 2020, n’avait pas permis au Tribunal d’entrer dans le vif du sujet, même si celle-ci fut mouvementée. Ainsi, après les « préliminaires », les parties en présence s’apprêtaient à en découdre, d’autant plus que plusieurs nouveaux éléments se sont ajoutés dans l’affaire. Il y a d’abord l’arrestation spectaculaire de Daniel Shangalume Nkingi dit « Massaro », finalement appréhendé par les services de renseignements après près d’un mois de cavale. L’accusation a également dévoilé sa longue liste de personnes citées à...

Vital Kamerhe à la barre: « je demande qu’aujourd’hui après cette procédure, j’obtienne ma liberté provisoire »

Au 2e jour du procès du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi ce lundi 25 mai 2020, Vital Kamerhe se demande le pourquoi de sa présence au tribunal étant donné que son nom figure nulle part. "De tout ce que j'ai entendu ici, j'aimerais comprendre: comment Vital Kamerhe s'est retrouvé à Makala pour s'être associé avec Samih Jammal pour dévaliser la banque centrale du Congo et sortir 57 millions USD." Il confirme que le contrat a été signé en bonne et due forme par l'ancien gouvernement et nous sommes dans la continuité du pouvoir. "Comment le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat et père de famille je me retrouve en prison à Makala?", pose-t-il au tribunal. Lors de la réunion du premier ministre Sylvestre Ilunga, le vice-premier ministre en charge de budget et le vice-Ministre des Finances...

Procès Kamerhe: « Il n’y a pas de contrat. Nous voulons savoir comment est sorti et utilisé l’argent de la République  » (PG)

Sur le statut de la société Husmal Sarl, la partie République affirme qu'il y a deux signatures: celui de Jammal Samih et de Hussein Fawaz comme gérant et associé. Sur la place de Hussein Fawaz, Jammal Jammal a signé à la place de Fawaz et ce, sans une procuration. Samih Jammal dit que ce dernier est marié à ma nièce depuis 18 ans et il peut signer en son nom. Samih Jammal confirme qu'il n'y a pas de procuration écrite. S'agissant d'une associée au nom de Foyo, Samih Jammal affirme ne pas la connaître. "Tout ça est une fabrication. Tout le monde est jaloux de Jammal. Dieu est temoin, je ne connais pas cette femme," a-t-il indiqué. Pour la partie civile, "cette fille a peine âgée de 7 ans mois a signé comme co-associée." Les avocats de Samih Jammal affirment que...
PUBLICITÉ

Comprendre l'affaire

RDC: Débrief du procès Kamerhe, dure journée pour les prévenus

Tout le Congo avait le regard rivé vers la télévision publique. Jamais, la RTNC, très décriée, n’avait captivé tant d’attention au pays, depuis la longue nuit des élections ayant vu Félix Tshisekedi être historiquement élu président de...

RDC: Débrief du procès Kamerhe, dure journée pour les prévenus

Tout le Congo avait le regard rivé vers la télévision publique. Jamais, la RTNC, très décriée, n’avait captivé tant d’attention au pays, depuis la longue nuit des élections ayant vu Félix Tshisekedi être historiquement élu président de...

RDC: Débrief du procès VK avec le député Amato Bayubasire (UNC)

Dans une interview exclusive à Politico.cd, le député Amato Bayubasire, cadre de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) et très proche de Vital Kamerhe, est revenu sur les points marquants de la deuxième journée du procès du...

Débrief du procès VK: les stratégies adoptées par les différentes parties

La stratégie de la partie civile La partie civile dans ce procès est l'Etat congolais, représenté par les avocats de la République. Cependant, le Ministère public et la partie civile semblent faire bloc commun...

Débrief du procès VK: les révélations de l’audience de ce lundi 25 mai

Le contexte de l’audience Vital Kamerhe, directeur du président Félix Tshisekedi est poursuivi trois fois pour corruption et détournement de deniers publics, notamment aux côtés de l'homme d'affaires libanais Jamais Samih et du fonctionnaire...

Vital Kamerhe : quitte ou double

« J’ai le soutien total du chef de l’État. Je ne le contredis jamais et lui non plus ». Vital Kamerhe est sûr de lui en ce mois de septembre 2019. A l’arrivée d’un gouvernement tant attendu,...

Procès Kamerhe : le réveil de la Justice congolaise

Le mois de février 2020 restera un mois symbolique en République démocratique du Congo. Si, pour l’œil profane, les événements actuels autour du procès de Vital Kamerhe sont soudains, un léger regard en arrière montre comment...
PUBLICITÉ